Le Regard intérieur

 Jean-François Grébert est déjà un artiste confirmé. Depuis une vingtaine d'années le public a pu apprécier ses œuvres en différents endroits. 
Ses peintures ont, au-delà des sujets traités, une délicatesse, une finesse lumineuse et diaphane.

C'est que Jean-François Grébert a une sensibilité qui lui fait saisir certaines vibrations suprasensibles du monde que peu de personnes perçoivent... Pour nous parler de spiritualité, la plupart des peintres fuient la ressemblance avec le réel pour un art analogique ou métaphorique, synthétique ou abstrait. Jean-François Grébert n'a pas besoin de cet artifice, de ce volte-face ; c'est dans une contemplation intime, précise, rigoureuse de la réalité qu'il sait en extraire l'inexprimable vérité : “La peinture est un langage dont je me sers pour décrire le monde tel que je le vois au plus profond de mon âme, par des jeux de perspectives, d'ombres, de lumières, de formes et de couleurs”.

Ce qu'il voit c'est ce que personne ne voit : l'éternité des choses, la luminescence de l'univers. Sa technique bien dominée n'est pas un simple réalisme, voire hyperréalisme, c'est une vision personnelle, précise, nette, qui permet de rendre visible l'invisible charpente du Monde, le rayonnement cosmique des choses.

Que le paysage soit gai ou triste, on trouve dans ses oeuvres cette même incandescence, cette douce émanation lumineuse - chaude ou froide - qui irradie la moindre parcelle de la création. Il y a beaucoup de clarté, d'idéalisme dans cette oeuvre ; la quête intérieure de Jean-François Grébert éclaire l'espace et le temps. Il s'agit là d'une oeuvre spirituelle, mystique. Même dans ses sujets profanes ou anecdotiques, Jean-François Grébert nous donne à voir dans un esprit de contemplation lumineux et humble, la dimension cachée des choses, l'essence véritable du monde.

Frédéric Destremau
Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres
Docteur de l'Université (Paris-Sorbonne)

Imprimer E-mail

Restons en contact

Téléphone

06 62 70 51 32

Liens sociaux

Message